Posted on Cinéma / Mes avis culturels

Douleur et gloire

« Un cinéaste se plonge dans les méandres de son passé… Autobiographie ou fiction? Almodovar brouille les pistes autant qu’il se dévoile. Sublime. » Télérama sortir 3625.

,J’ai vécu ce film, présenté en sélection officielle au festival de Cannes 2019, comme un film autobiographique. Le personnage principal, Antonio Banderas, est un homme vieillissant, malade, qui évoque son enfance, son rapport à sa mère, sa passion depuis toujours pour le cinéma, son homosexualité. S’il n’est pas dans la même tonalité que ses précédents films, on y retrouve la place importante des femmes (sa mère, son amie), la difficulté d’exister, de communiquer, de vivre son amour. Un film que j’ai aimé.

Partagez!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *