Posted on Littérature / Livres

Il m’aura fallu courir le monde et tomber d’un toit pour saisir que je disposais là, sous mes yeux, dans un pays si proche dont j’ignorais les replis, d’un réseau de chemins campagnards ouverts sur le mystère, baignés de pur silence, miraculeusement vides.

La vie me laissait une chance, il était donc grand temps de traverser la France à pied sur mes chemins noirs. Là, personne ne vous indique ni comment vous tenir, ni quoi penser, ni même la direction à prendre.

Un roman à l’écriture très fluide qui retrace le périple de l’auteur à travers la France. Ces « chemins noirs » sont les petits chemins non signalés que plus personne ne parcourt. Sylvain Tesson, défiguré après sa chute, à la démarche douloureuse, s’oblige à marcher, sur des centaines de kilomètres pour reprendre possession de son corps, se sentir vivant. Il renait ainsi à la vie en les empruntant, seul la plupart du temps. Il découvre cette France inconnue: un nouveau sens à son existence.

Partagez!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *